législation campings location vacances

La location de vacances est soumise à une réglementation que le propriétaire et le locataire se doivent de respecter. Dès la réservation, la loi prévoit les droits et obligations de chacune des parties.

A la réservation

Avant que le locataire ne décide un acte de réservation et avant que le contrat ne soit signé par les deux parties, le propriétaire doit établir la description complète du logement : le mobilier, l’environnement, les caractéristiques ; ces détails doivent être bien sûr assortis aux tarifs de location. Si la location de vacances convient au locataire, c’est là qu’il peut effectuer la réservation.

Le propriétaire a tout à fait le droit de demander une avance au moment de la réservation. Mais si la location est conclue grâce à l’aide d’une agence immobilière, le montant de l’avance doit être au maximum le quart du montant total du loyer. L’avance ne peut pas être réclamée plus de six mois précédant l’entrée du locataire dans les lieux ; quant au solde du prix de location, il ne doit pas non plus être réclamé par le propriétaire plus d’un mois avant l’arrivée prévue de son client sur les lieux.

Le contenu du contrat

Le contrat comportera essentiellement le prix de location ainsi que les éventuelles charges supplémentaires. Ces dernières concernent notamment le téléphone, l’eau et l’éctricité. Certains propriétaires préfèrent que ces charges soient forfaitaires tandis que d’autres optent pour le calcul de la consommation réelle. Les deux parties se mettent d’accord sur le mode de calcul et le mode de paiement avec de signer le contrat.

La taxe de séjour

La législation indique également que les locataires doivent verser une taxe de séjour ; le montant correspondra à un calcul par personne et par jour, sans tenir en compte les enfants de moins de quatre ans. Pour les enfants de moins de dix ans, ce sera calculé à la moitié de la taxe.